Alors je dis revisitée par Mercotte car en effet je me suis basée sur sa recette de Fôret Noire (avec quelques libertés), et revisitée car ce dessert je l'ai fait pour une grande amatrice de Forêt Noire (elle se reconnaîtra) mais au final bien que le dessert soit bon elle n'a pas retrouver le goût et l'ambiance originale de ce dessert mythique.

Je préfère de suite annoncée la couleur pour qu'il n'y ai pas de déçus...

Pour la version "Sans alcool" c'est à moi qu'on la doit car 1) je n'avais pas de kirch a la maison 2) je ne suis pas fan du tout des desserts alcoolisés

Après, tous ceux qui ont gouté ce dessert bien qu'ils n'aient pas ressenti la forêt noire ont trouvés toutefois qu'il s'agissait d'un très bon dessert chocolat !!

 

Fôret Noires Mercotte

Ingrédients : (pour un rectangle a pâtisserie d'envion 30cm de long pour 20cm de large - une dizaine de bonnes parts)

Pour la génoise :

130 g de farine

20 g de cacao pâtissier

20 g maïzena

6 oeufs

170 g de sucre

Pour la chantilly au chocolat :

330 g de crème liquide entière

120 g de chocolat

20 g de miel

Pour la chantilly classique :

300 g de crème

60 g de sucre glace

Pour le montage et l'imbibage:

200 à 250 g de griottes surgelées

Le jus des griottes décongelées ou comme moi 100 g de griottes mixées

 

Préparation :

A PREPARER LA VEILLE : LA GENOISE ET LA CHANTILLY CHOCOLAT

La génoise : Fouetter les oeufs et le sucre en démarrant au bain-marie, puis continuer jusqu’au refroidissement pour avoir une mousse aérienne. Incorporer à la maryse a farine + cacao + maïzena tamisé. Verser dans votre cercle (ou dans un moule a manquer ou encore en fine couche sur une plaque) Cuire à 150 ou 180° (selon les fours mais température basse en tout cas) pour 15mn. (Attention la cuisson est plus rapide si on étale la pâte sur une plaque, il faut donc bien surveiller). Attendre que la génoise refroidisse un peu puis filmer là et réserver au frais avant découpage.

La chantilly chocolat : Faire bouillir 100g de crème avec le miel. Faire fondre le chocolat au bain marie. Effectuer une ganache en créant une émulsion entre la crème et le chocolat (il faut pour se faire mélanger la préparation en 3 fois pour que le chocolat ne fasse pas de grumeaux pour plus de précisions voir cet article pour la technique de l'emulsion). Une fois la ganache prête ajouter le restant de crème froide bien mélanger et réserver au frigo toute la nuit.

LE JOUR J :

Sortir les griottes du congélateur et les mettre dans une assiette pour récupérer le jus. Mettre le fouet du batteur, la crème pour la chantilly classique ainsi que si possible la cuve du batteur dans le congel.

Découper la génoise en deux afin de former 2 couches (normalement en 3 dans la recette initiale mais trop technique pour moi).

Sortir la chantilly au chocolat du frigo et la monter au batteur électrique. Il faut qu'elle soit épaissie et soit à la limite de la crème et de la chantilly au niveau de la texture.

Préparer la chantilly classique en fouettant la crème bien froide au début a vitesse modéré puis a vitesse un peu plus forte ( attention si vous avez un robot pâtissier, l'erreur a ne pas commettre est de mettre en pleine puissance : ainsi la crème ne monte pas car trop battue). Une fois la crème bien épaissie, ajouter le sucre glace et éventuellement pour ceux qui souhaiterai un peu de jus de griotte.

 

Le montage :

En ce qui me concerne j'ai fais le montage dans un carré a pâtisserie (posé sur une planche a découper en bois) à l'envers, c'est a dire la première couche mise dans lefond sera la première visible du gâteau.

Mettre la chantilly au chocolat (car plus épaisse et donc se tenant mieux) dans le fond du moule et lisser la surface.

Déposer une première génoise et l'imbiber de jus de griotte.

Puis mettre la chantilly classique. Parsemer de griottes.

Enfin mettre la dernière couche de génoise imbibée de jus d griotte.

Bloquer 2h au congel.

 

Pour démouler, faire chauffer le carré avec un chalumeau.